Fantasy slave

Wolfhound
Wolfhound

Toujours en quête d'idées, pas trop éculées, j'ai refait un tour du coté de la fantasy slave.

Aha! Saviez-vous qu'il y a une fantasy slave, d'abord? Ben oui, c'est un genre riche et populaire depuis la chute du communisme. Il puise dans le folklore des différents pays de langue slave, avec bien sûr des ajouts modernes anglo-saxons.

Les slaves païens avaient un folklore au moins aussi riche et complexe que les celtes et des poèmes épiques à la pelle. De plus, ayant été christianisés assez tard, en général, ils ont gardé beaucoup de motifs non censurés par le christianisme (mais souvent par le communisme plus tard...).

Quelques éléments que je trouve intéressants pour la fantasy:

- Les citoyens ordinaires ont en général quelques notions de magie.

- Les héros peuvent se transformer en animaux (princesse-cygne ou canard, guerrier-sanglier...)

- Les créatures peuvent se montrer amicales ou hostiles, suivant la situation.

- Les princesses ne sont pas idiotes

- Les héros ne sont pas de noble naissance

Enfin, pour les amateurs de vampires, les pays slaves du Sud partagent ces histoires avec les roumains, mais non, leurs vampires n'ont rien de romantique.

Malgré ce folklore, beaucoup de ces romans sont en fait décevants parce qu'ils tombent dans les clichés et s'apparentent aux pulps des années 1960 (machisme, stéréotypes raciaux et sociaux, héros surmusclés...) quand ce n'est pas dans un nationalisme effréné. Il faut dire que ces textes ont commencé à sortir à la chute du communisme et apparaissaient comme une grande nouveauté alors que le lectorat occidental devient un peu plus exigeant.

Quelques livres/séries russes pour la culture générale:

"Chien louvier" de Marina Semyonova : un héros gentil et costaud qui défend la veuve et l'orphelin. Met en scène, sous d'autres noms les slaves et leurs voisins vers l'an 800: les scandinaves, les Khasars, Kipchaks etc... et les grecs. Adapté au cinéma et en version anglaise ("Wolfhound")

"Trois des bois" de Youri Nikitine: les tribulations d'un jeune volkhv ("druide" pour simplifier), flanqué d'un guerrier-loup cynique et d'un doux rêveur, en quête de vérité et de justice.

"Hyperborée" de Youri Nikitine: l'histoire légendaire de la Russie, un peu dans le même style que les aventures de Merlin, le Roi Arthur etc...

"Le chevalier de nulle part" d'Alexandre Bouchkov: pulp dans le style des années 1960 avec un héros agent des forces spéciales qui se retrouve dans un univers parallèle peuplé de méchants hauts en couleurs, filles sexy etc...

"Là où nous ne sommes pas" de Mikhail Ouspenski: Les aventures hilarantes d'un "bogatyr" (héros) dans un style proche de Pratchett.

Pour l'Urban fantasy, "Garde de nuit" de Sergueï Loukyanenko: l'affrontement des forces du Bien et du Mal dans le Moscou moderne.

Enfin, un auteur polonais traduit en de nombreuses langues:

"Le Sorceleur" d'Andrej Sapkowski (aux eds Bragelonne): les sombres aventures d'un mutant chasseur de vampires, goules et autres monstres.