Des Histoires avec une grosse tête et une petite queue

Non, je ne parle pas de spermatozoïdes. Je parle de la tendance, tout au moins en littérature popu US d’avoir une grande introduction avec un luxe de détails, d’ambiance et de personnages, plein de mystère et de suspense qui attire le chaland, un développement déjà beaucoup plus restreint et une conclusion minimale, voire bâclée. Cette tendance est sans doute augmentée par le fait qu'avec les livres numériques, vous pouvez lire les premières pages gratuitement pour décider si vous voulez l'acheter ou pas. Alors les auteurs mettent le paquet sur le début. L'édition numérique a déjà changé la façon dont on écrit une histoire.

C’est sur qu’avec une grande intro, vous allez appâter le lecteur et/ou forcer l’éditeur de lire votre roman jusqu’à la fin. Seulement :

- avec les livres papiers, il y a des petits malins qui commencent par la fin, justement

- La dernière impression qu’à le lecteur est celle qui risque de garder en tête et influer son opinion sur votre bouquin, et ce qu’il va en dire à ses copains.

Les histoires à chute se prêtent tout à fait à une fin courte. Il en est de même pour les romances et les pulps. Cependant, ces derniers ont un long développement qui satisfait la faim en rebondissements du lecteur. Avec une intro « trop grande », on a l’impression que vous aviez en tête un univers, mais pas vraiment d’histoire. Certains conseillent carrément par commencer par écrire la dernière scène ou écrire le canevas du récit en commençant par la fin. Possible, si vous êtes du genre méticuleux à préparer tout à l’avance. Sinon, il faut savoir, au moins vaguement, où vous allez. Ces remarques sont encore plus vraies si vous avez une enquête ou une énigme policière dans votre histoire.

D’où encore une fois la nécessité de savoir pousser vos idées jusqu’au bout. Vu le contexte et le caractère de vos persos, allez vous avoir un happy end ? Sinon, vous avez le choix entre suivre la logique de votre intrigue et avoir une fin appropriée ou réecrire le début de l’histoire. Si vous ne savez pas comment résoudre le problème du perso secondaire XYZ ne le mettez pas. Ou alors, attendez d’avoir une idée avant de déclarer votre histoire finie.


Écrire commentaire

Commentaires : 0