L'univers de Sorcières associées: Singapour

Ça fait presque 20 ans que je suis allée à Singapour et un petit retour m'a permis de redécouvrir une ville où il fait bon vivre et qui a réussi le tour de force de faire cohabiter les membres d'ethnies qui ailleurs étaient plutôt prêtes à s'étriper. C'est passé par un régime autoritaire et le culte du dieu Argent, mais qui a fait mieux?

  Certes, Singapour n'est pas Jarta et, grâce à la folie immobilière il ne reste quasiment rien de la vielle ville. Mais si vous voulez avoir une idée de l'ambiance visuelle de Jarta, voici quelques photos.  

Geylang Road, le quartier interlope (faut pas exagérer non plus, je connais des endroits bien pires en banlieue parisienne).

Le quartier chic. Imaginez la maison de Padmé.

Ce pourrait être le Naga Noir.

L'ancien quartier malais, transformé en piège à touristes. Imaginez la Vieille Jarta et la maison de Tanit.

Le quartier indien

Pour vous rappeler que tout n'était pas si rose, voici le Raffles, luxueux palace colonial strictement interdit aux "non-blancs" du temps de sa splendeur.

Singapour a aussi été surnommée la Ville qui n'arrête pas de manger. Voici quelques "hawkers centers" pour tous les goûts.

Ce pourrait être le parc des Trentes Colonnes près de la maison de Padmé. 

Voici le genre de navire arabe sur lequel s'embarquait Sinbad le Marin, dans le Musée Maritime.

Et une gigantesque jonque.

Et leurs descendants modernes: une procession de porte-conteneurs.

Enfin pour ceux qui se demandent où est passé le dieu de l'argent, sachez qu'il y en a plusieurs. Voici Jambhala ou Kubera. Il y a aussi la déesse Lakshmi, mais elle est beaucoup plus polyvalente. 

Écrire commentaire

Commentaires: 5
  • #1

    Liadan (dimanche, 24 mars 2019 17:48)

    Bonjour ^^
    Je viens de lire vos deux romans de Sorcières Associées et je les adore. Je les ai dévoré à une telle vitesse. Je crois n'avoir jamais lu aussi vite. C'est d'ailleurs les premiers livres de Steampunk que je lis. Y aura-t-il bientôt une suite ? Cet univers me donne quelques complexes, je dois l'avouer. J'écris de la Fantasy, mais mon univers est bien moins détaillé sur le plan politique ou économique ^^'
    J'ai juste une question. Je me demandais pourquoi Padmé (c'est mon personnage préféré ^^) faisait ce travail ? Elle ne semble pas vraiment l'aimer, elle souhaite une vie calme et paisible et ne s'amuse pas de ce qu'elle fait, contrairement à Tanit.

  • #2

    Alex Evans (lundi, 25 mars 2019 21:09)

    Merci, un tel enthousiasme, ça fait plaisir!

    Malheureusement je ne compte pas écrire une suite immédiatement. Un autre roman dans cet univers, "La Machine de Léandre", doit sortir en Août chez Actusf. Je compte sortir un autre roman d'Urban Fantasy dans ma série "Les Épopées urbaines" en Juin et après, m'atteler à un long roman de high fantasy.

    Pour ce qui est de Padmé, c'est un personnage qui râle tout le temps (même si elle le fait avec élégance) et a tendance à trouver des défauts partout. Comme tous les gens qui ont un job prenant et difficile, elle a une relation amour/haine avec son travail qu'elle aime, mais qui lui pompe son temps, son énergie et ne lui permet pas de se détendre ou de s'occuper de sa fille autant qu'elle le voudrait. Malgré ça, en plus de son activité de sorcière, elle va soigner les pauvres dans le Refuge. C'est une accro du boulot typique qui n'arrive pas à décrocher.

  • #3

    Liadan (vendredi, 29 mars 2019 17:03)

    Dommage, je crois que je suis devenue accro à cet univers et ses personnages ^^
    Pour "La machine de Léandre" et "La chasseuse de livres" ce sont mes prochains achats littéraires, je trouve leur résumé aussi entrainant que ceux de "Sorcières Associées" ^^
    Je comprends ^^
    C'est vrai que même quand on lui fait la cour, elle râle. Je crois qu'elle n'a été de bonne humeur que deux fois : quand son mari est mort (tome 1) et qu'elle pensait pouvoir se détendre un matin (tome 2) ^^
    Vous pourriez me dire comment Padmé en est venue à devenir sorcière, alors que dans un souvenir elle disait ne plus vouloir à faire à la magie ?

  • #4

    Alex Evans (lundi, 01 avril 2019 23:43)

    En fait, lorsque Padmé ne râle pas, c'est que tout va bien pour elle et je n'ai pas grand-chose à écrire dessus, donc je passe sur l'épisode. Par exemple, dans le tome 1, elle est plutôt contente d'avoir sauvé le fils de Rahul au Refuge (et moins de voir débouler le père...). Elle est contente de prendre son bain chez elle (avant d'être interrompue par sa fille), de rentrer chez elle à la fin du roman (avant de découvrir que Rahul est venu la voir en sortant de prison), de passer la journée avec sa fille ou se détendre et "rééquilibrer ses humeurs féminines". Bref, elle doit quand même faire face à beaucoup de frustrations et non seulement c'est une râleuse, mais quand tout va bien, elle n'a rien à dire.

    Quant à comment Padmé a fini par devenir une sorcière pro et comment elles se sont rencontrés avec Tanit, ça fera l'objet d'un autre autre roman!

  • #5

    Liadan (mercredi, 03 avril 2019 20:49)

    J'ai hâte !!! ^^