L'Univers de Sorcières associées: le Dédale des Proscrits et les Ruines de Tourmayeur

Le premier est un univers souterrain malfamé abritant les sorciers en rupture de ban et les trafics surnaturels les plus sombres. Le deuxième les restes d'une immense cité, taillée directement dans une montagne,  tombée en décadence puis détruite par un tremblement de terre.

 

Les souterrains sont légions en Fantasy, symbolisant tour à tour le mystère, l'enfer, la mort ou le ventre maternel des origines, le choix est large! Les auteurs étant pour une grande majorité anglo-saxons semblent ignorer qu'il y a eu de très nombreuses vraies cités souterraine ou installées dans des cavernes et pas si secrètes que ça. Sans même parler des célèbres Catacombes de Paris et autres réseaux souterrains de carrières en Île de France, moult fois été exploités dans les romans fantastiques et policiers, on n'a pas besoin de quitter la France pour trouver des endroits pareils.  Des espaces à vivre "tout prêts" abrités des intempéries, parfois dissimulés à la vue des brigands, faciles à défendre : une vraie aubaine ! Les hommes des cavernes n'ont pas été les seuls à en profiter ! Par exemple, la petite ville de la Roque Saint-Christophe fut construite dans des cavernes aménagées et fortifiées Vallée de la Vézère.

 

https://www.roque-st-christophe.com

 

Elle est occupée depuis le Néolithique. Même si on n'y habitait pas ou seulement pour se cacher en temps de guerre, ces cavernes pouvaient être récupérées pour autre chose : grange, atelier, église…

 

Mais bon, quelques souterrains et cavernes par-ci, par-là, c'est un peu anecdotique. En Afrique et en Asie, on change totalement d'échelle.

 

 

En Éthiopie, les églises de la ville de Lalibela ont été taillées dans le roc vers le 12ème siècle en une représentation symbolique de Jérusalem où l'empereur Lalibela avait effectué un pèlerinage (ici, l'église St Georges).

 

Une partie de la cité de Petra, en Jordanie (un petit clin d'œil à Indiana Jones, en passant) fut elle aussi taillée dans le roc. En plus, il semblait à la mode au Moyen-Orient en ces temps-là de se faire enterrer dans une caverne: ici, il s'agit d'un tombeau monumental. 

 

Surtout, en Inde et en Chine, les temples et monastères taillées dans les montagnes, sont légion. Apparemment, l'idée était que les divinités aimaient bien les cavernes. Le plus grand et le plus célèbre est celui d'Ellora  : une centaine de cavernes creusées et sculptées entre le 6ème et le 9ème siècle et réparties en trois religions (hindoue, bouddhiste et jain).

 

Enfin, pour ceux qui fantasment sur les Mines de la Moria, sachez qu'en Turquie, il existe plusieurs cités souterraines dont la fondation remonte à l'Antiquité. La plus célèbre est Derinkuyu, bâtie sur plusieurs étages, pouvant accommoder près de 20 000 habitants, elle possédait des puits, des zones de stockage, des étables, des citernes et un système de ventilation ( ne me demandez pas pour les ordures, je n'en sais rien). Très pratique quand on habite une région où on voit souvent passer des armées dans diverses directions.

 

 

Bref, encore une fois la réalité dépassait souvent la fiction. Et je ne parle pas de tous les monuments qu'on n'a pas encore déterrés et qui dorment quelque part…

Écrire commentaire

Commentaires: 0