Ecrire les scènes de combat en Fantasy: travail préparatoire

Premièrement, attendez-vous à écrire plusieurs version de votre scène, voire écrivez votre scène non seulement en plusieurs versions, mais de plusieurs points de vue, pour voir celle qui sera la meilleure.

Deuxièmement, demandez-vous pourquoi vous allez suer sang et eau pour écrire une scène de combat: va-t-elle faire avancer votre intrigue? Donner une info capitale? Ou assouvir vos fantasmes? Dans le même ordre d'idée, quels sont les enjeux? Est-une bagarre "rituelle" entre deux mâles? Du sport? Un combat à mort? Les enjeux ont-ils la même importance pour tous les protagonistes?

Troisièmement, renseignez-vous un minimum sur les techniques de combat, allez sur les forums, lisez sur les armes que vous comptez utiliser. Regardez les démonstrations sur Youtube, regardez vos films d'action préférés. Lisez les grands spécialistes du genre comme Gemmell, RA Salvatore ou Louis Lamour (c'est du Western, donc beaucoup de bagarres à coup de poings). Comment ça, c'est niveau cour de récré? Qui a dit que les bagarres, c'était intello?

Pensez à vos propres expériences de la violence SI ELLES NE VOUS TRAUMATISENT PAS.

Quatrièmement, vous allez devoir faire une série de choix:

- Votre scène va-t-elle être réaliste? Totalement irréaliste? Entre les 2?

- Allez-vous l'écrire sur un ton clinique, épique, imagé ou gore? Le ton va-t-il être différent du reste de votre roman?

- Allez-vous utiliser un point de vue interne à l'un des combattants, à un témoin, omniscient ou les alterner?

Cinquièmement, vous allez définir votre décor : large? Etroit (si le combat a lieu à l'épée, les protagonistes ont-ils la place pour dégainer?)? Obstacles? Eclairage? Sol accidenté, glissant ou autre?

Sixièmement, vous allez définir vos costumes: armures? Robe-fourreau et talons hauts?

Enfin septièmement, vous allez définir l'état d'esprit des combattants et leur motivations. Si c'est un mercenaire barbare, c'est peut-être son activité quotidienne et il sera plus relax que, disons un prince qui se bat essentiellement pour le sport, mais rarement pour défendre sa vie. De même, s'ils sont plusieurs à attaquer un individu, ils ne vont pas être aussi stressés que si c'est un duel. Une chose qu'on oublie très souvent dans les romans de fantasy, c'est les croyances en l'au-delà: si vous êtes un guerrier Viking et vous êtes sur que si vous êtes tué, vous allez directement vous assoir à la table d'Odin, vous serez plus prêt à prendre des risques que si vous êtes totalement athée.

Après toute cette préparation, on peut commencer à écrire la scène proprement dite!


Écrire commentaire

Commentaires : 0