Comment écrire une description: descriptions visuelles

"Le lac reflétait le soleil couchant comme un vaste miroir."

 

"Alors que le soleil allait plonger derrière les collines mauves à l'horizon, les eaux sombres du lac s'embrasèrent de sa lumière, s'illuminant d'orange et de rose."

 

Ces deux phrases décrivent le même paysage et sont également valables, suivant l'effet que vous voulez produire. Dans le premier cas, vous expédiez le paysage et l'heure qu'il est en quelques mots, car ce n'est peut-être pas le sujet le plus important de votre scène. Dans le deuxième cas, vous voulez mettre en place une atmosphère. Peut-être même, votre coucher de soleil est-il une métaphore pour un autre élément de la scène ou du roman.  

 

La première chose, avant de commencer à écrire, est d'avoir une image claire de ce que vous décrivez:

 

"Zorg scruta le paysage. Il n'y avait rien dans ce désert, seulement du sable et le vent qui agitait les broussailles. Alors qu'il allait abandonner, le regard du vieux chasseur fut soudain attiré par quelque chose d'inhabituel sur le sol poussiéreux. Il s'approcha, faisant fuir un scorpion à l'affût sous une pierre et s'accroupit, les yeux fixés sur le sol fendillé. C'était bien les traces d'un smurl. Zorg toucha délicatement les creux dans le sable. Les empreintes se dirigeaient vers les gigantesques falaises ocres qui se dressaient à près de deux cent pas."

 

Dans ce passage, on commence par dire que le désert n'a que du sable. Alors, le lecteur s'imagine une vaste étendue de sable à perte de vue. Puis il est question de végétation, de pierre et d'un sol fendillé qui pourrait être de l'argile desséché. Deux phrases plus tard, le sol fendillé redevient du sable et enfin, dans ce désert où il n'y a que du sable et du vent, on découvre de grades falaises. Le lecteur est complètement perdu et incapable de se représenter le paysage.

 

Bref, avant de soumettre votre description à votre public, mettez-vous d'accord avec vous-même.

 

Ensuite, vous pouvez réfléchir à la façon dont vous allez décrire votre décor.

 

Quelle quantité de description donner?

 

Au minimum, faite la liste des infos que vous devez fournir au lecteur dans la scène. Si par exemple, votre héros est suspendu par une main à une corde pourrie, il peut être utile de préciser ce qu'il a au-dessous de lui: un précipice? Une rivière en furie?  Le cœur d'un volcan? Un fauteuil?

Ensuite, que voulez-vous transmettre d'autre au lecteur:

- Lui apprendre quelque chose sur le caractère ou le passé des personnages ?

- Lui apprendre quelque chose sur l’univers dans lequel ils évoluent ?

- Lui permettre de visualiser une scène d’action avec les obstacles éventuels ?

- Est-ce un décor que l’on ne voit qu’une seule fois, ou risque-t-on d’y revenir ? A-t-il une forte fonction symbolique, comme les Mines de la Moria ou Minas Tirith dans le Seigneur des anneaux?

Bien sûr, si votre histoire se passe dans un endroit totalement inventé, vous pouvez laisser libre cours à votre imagination !

 

Quelques éléments particuliers:

 

La lumière

 

Atmosphère, atmosphère! Elle agit aussi comme symbole: reflète-t-elle l'humeur du protagoniste, l’ambiance de la scène, ou au contraire s'y oppose-t-elle? Certes, on imagine toujours les scènes d’horreur de nuit, baignées par la lune, ou au contraire sous un orage torrentiel. Et si vous essayez autre chose ? Justement, votre décor est-il éclairé au néon? Est-on au crépuscule, juste quand touts sortes de choses sortent de l'ombre? Est-ce la nuit noire, ou l'aube symbole de renaissance? Pleut-il à verses ou sommes-nous sous un soleil écrasant?

La lumière est-elle chaude ou froide ? Y a-t-il des reflets, ou des ombres? Et quant à ces dernières, sont elles menaçantes, mystérieuses ou subtiles?

D'où vient votre lumière? Cela vous permet aussi de décrire d'autres éléments: une fenêtre au carreau cassé, un rideau, un vaste ciel bleu, des nuages… Est-elle franche ou atténuée? Si vous inventez un monde imaginaire, une planète lointaine, c'est une chose à considérer particulièrement: le soleil y est-il plus ou moins lumineux que sur Terre? Sa lumière est-elle blanche? Et votre extra-terrestre, voit-il dans le même spectre que les humains, du rouge au violet, ou plus? Ou moins?

 

Les couleurs

 

Ils en ajoutent également à l'humeur d'une scène. Attention à ne pas se contenter de dire "bleu', "jaune" ou "rouge"! Vous avez plein de nuances qui vont modifier votre ambiance : azur, indigo, outremer, aigue-marine, ocre, doré, caca d'oie, cuivré, écarlate, cramoisi… Et n'oubliez pas l'aspect symbolique: le rouge représente aussi bien le sang que le feu. Symbole plutôt négatif chez nous, il est positif en Asie… Et attention aux sempiternels blanc et noir!

Enfin, certaines couleurs peuvent évoquer quelque chose de précis chez un personnage et aider à le caractériser: "le rideau était du même rose bonbon que la jupe de sa grand-mère". "Le ciel était aussi sombre que ses pensées".

Cependant, même si la symbolique des couleurs est forte, n’abusez pas des clichés: rouge comme le sang, blanc comme la neige, les vierges en blanc, le méchant en noir…

 

Le temps qu’il fait, la saison

 

Si la scène se passe dehors, mentionnez en quoi le temps affecte le protagoniste, son humeur ou son attitude : s'il pleut à verses, ne le faites pas se comporter comme s'il était complètement sec! Et bien sur, s’il s'est retrouvé à poursuivre un méchant sans parapluie sous un orage, il ne peut arriver un quart d'heure plus tard, sec dans son costume de soirée pour le bal de la Marquise! Idem, si la scène se passe en hiver à l’extérieur, par pitié, évitez de représenter un barbare en mini-jupe, les vrais savaient se couvrir mieux que ça !

Attention aussi aux paysages « exotiques »: le sable existe en différentes couleurs (y compris noir et vert) et en différents degrés de finesse. Les cocotiers ne poussent pas en plein milieu de la jungle et vous aurez du mal à trouver une forêt dans les Highlands écossais.

 

L’architecture

 

Si votre univers se caractérise par des bâtiments totalement différents de ce qu’on trouve dans notre monde, il vous faudra passer du temps à les décrire.

Sinon, certains lieux ont un coté symbolique qui parle au lecteur autant qu’une longue description : un port, une auberge, des ruines…

 

Les détails marquants du décor

 

Y a-t-il un arbre sur lequel le héros va grimper un chapitre plus tard, pour échapper à des loups affamés? Y a-t-il des détails frappant l’imagination ? Vous évoquent-ils symboliquement autre chose ? Peuvent-ils vous servir à décrire votre monde ou le héros?

 

 « Ces tours étaient aussi hautes que la nouvelle ziggourat de Babylone/le donjon du château de sa mère. »

 « Deux tours menaçantes montaient la garde de part et d'autre de l'entrée de la gorge. »

 « Une Harley Davidson au guidon décoré d'une tête de mort était garée dans l'ombre. »

 

Tentez de sélectionner quelques détails pour rajouter aussi bien du réalisme qu’apporter des infos au lecteur. Par exemple, que révèlent les détails suivants dans une cuisine:

- Une évier débordant de vielle vaisselle et des cafards

- Une cafetière ultrasophistiquée d'une marque à la mode

- Une assiette sur le sol contenant des croquettes pour chat

- Une étagère remplie des recettes de cuisine spécial régime amaigrissant

 

Attention: si vous écrivez en focalisation interne, ne mentionnez ces détails que si votre héros les remarque: par exemple, s'il traverse la cuisine en courant, poursuivi par un serial killer, il ne remarquera pas la cafetière, quant à l'assiette de croquettes, il risque de trébucher dessus.

 

Enfin, vous n'avez pas besoin de décrire le décor en détail au début de la scène, car ça n'apparait pas très naturel en littérature populaire moderne. Au contraire, faites-le au fur et à mesure des déplacements des personnages:

« La pluie tombait à verses lorsqu'il sortit de la voiture. Il contourna un grand chêne qui lui rappela celui qui trônait au milieu de la pelouse, derrière la maison de ses parents et se dirigea d'un pas décidé vers le grand manoir élisabéthain, derrière la pelouse. »

Écrire commentaire

Commentaires : 0