Bâtir un univers de fantasy: 2 la population

 

 

Les personnages que vous mettez en scène : d’où viennent-ils ? Sont-ils le fruit d’un processus d’évolution, comme sur Terre, ou ont-ils été crées par des divinités ? On-ils émigré d’un autre monde ?  Quel est leur nombre ? Sont-ils humains? Sinon, il va falloir les décrire en détail et garder ces derniers en tête tout au long du récit : métabolisme, intelligence, objectifs dans l’existence, type de société…  Si votre héros ne perçoit pas certaines couleurs mais a une ouïe ou un odorat très développés, il n’aura pas la même perception de son environnement qu’un simple être humain, non seulement pour s’orienter, mais de façon affective : il peut aimer ou détester des odeurs qu’un homme ne percevra même pas.

 

Avez-vous des populations humaines dans votre univers ? Si oui, elles ont besoin d’oxygène (évitez de les faire habiter au centre d’un volcan ou au fond de la mer sans explication), boire et manger. Quel est leur nombre ? Leur histoire ? Où habitent-elles ? Comment se sont-elles adaptées à leur environnement ? Quelle est leur espérance de vie (un homme de 45 ans est-il considéré comme trop vieux pour se battre ? Un gamin de 16 ans est-il considéré comme majeur ? ) ? Si leur espérance de vie est courte, genre en Europe au Moyen-âge, pour quelle raison ? Infections ? Famines ? Substances toxiques dans l’environnement (les empoisonnements collectifs par l'ergot de seigle étaient d'une banalité déprimante au Moyen-âge)  ? Quelles sont leurs langues ? Existe-t-il une/des langues vernaculaires ?

 

Quel est leur niveau technologique et scientifique et pourquoi ? Attention si vous utilisez le Moyen-âge et l’histoire européenne en général comme « standard » de l’évolution des sciences et techniques : les Chinois connaissaient l’imprimerie longtemps avant son « invention » par Gutenberg, ainsi que le papier, la poudre à canon et la boussole. Les Arabes faisaient des dissections et connaissaient l’anatomie bien avant les chirurgiens de Renaissance. Tandis que les paysans européens priaient pour la pluie, leurs homologues asiatiques et d’Amérique Centrale creusaient des canaux d’irrigation. Alors se contenter de dire « mon monde aura la technologie qui existait en 1300 », ne suffit pas. Demandez-vous plutôt quel genre de connaissance scientifique/technologique peut être obtenu par simple observation/déduction, sans avoir à se livrer à des expérimentations compliqués.

 

Les technologies de votre monde ont-elles subi l’influence d’idéologies/religions particulières ?

 

Y a-t-il de grandes disparités de connaissances entre différents domaines, par exemple, il y a des sorciers qui peuvent couramment ressusciter les morts ou faire repousser des membres coupés, mais personne n'est capable de réanimer un nouveau-né à la naissance ou faire une césarienne?  Si oui, pourquoi?

 

À travers votre univers, y a-t-il de grandes disparités de niveau technologique/scientifique entre différents peuples ? Si oui, pourquoi ? Existe-t-il une corrélation entre la structure d'une société et son niveau de connaissances ? Attention, progrès technologique et société libre ne vont pas forcément de pair : nombre de prouesses techniques des romains n’auraient pas été possibles sans le travail d’un grand nombre d’esclaves (mines, construction…).

 

Quelle connaissance le citoyen "moyen" a-t-il de son univers? Par exemple, sait-il qu'il est sur une planète qui tourne autour d'un soleil ou ignore-t-il tout ce qui se passe en dehors de son village?

 

Y a-t-il des transferts de connaissance d'un peuple à l'autre? Si oui, ces transferts sont-ils lents ou rapides?

 

Y a-t-il un/des systèmes d’écriture ? Si oui, sur quoi écrit-on ? Si vous répondez « sur du parchemin », précisez la quantité de moutons qu’il y a dans votre univers. Depuis combien de temps l’écriture existe-t-elle et quel genre d’information met-on par écrit (prières ? recettes de cuisine ? comptabilité ? courrier prive ? spéculations philosophiques ou religieuses ?) ?

 

Calendrier : est-ce le même pour tous les pays ? En combien de jours se divise une année ? En quelle unité de temps se divise une journée ? Y a-t-il des moyens pour mesurer le temps en général ? Y a-t-il des moyens portatifs pour ça, genre une montre pour être à l’heure à un rendez-vous ?

 

Quelles sont les ressources (eau, terre arable, poissons, bois, mines…) et comment sont-elles réparties ? Sont-elles en quantité comparables à ce qu’on trouve sur Terre ou certaines substances, par exemple le fer, sont-elles très rares ? Y a-t-il des guerres pour certaines d’entre elles ?

 

Y a-t-il des ressources « magiques », genre plantations de mandragores ou lignes de force et comment sont-elles gérées ?

 

Y a-t-il des créatures « intelligentes » et non humaines (dragons, elfes, nains, licornes…) ? Certaines sont-elles plus intelligentes que les humains? Qu’est-ce qu’elles mangent/boivent/respirent ? Où vivent-elles ? Que font-t-elles de leurs journées ? Sont-elles organisées en sociétés ? Quelles sont leur caractéristiques ? Quelle est leur espérance de vie par rapports aux humains ? Certaines sont-elles immortelles ? Ont-elles une meilleure ou pire vue/ouïe/odorat etc… que les humains ? Peuvent-elles voir plus ou moins de couleurs que les humains ? Peuvent-elles entendre les ultrasons ? Sont-elles télépathes ? Ont-elles un sixième sens ?

 

 Quelles sont leurs relations avec les humains et entre elles? Aucune ?  Bon voisinage ? Voisinage difficile ? Chasseur/gibier ? Y a-t-il une hiérarchie entre les espèces ? Si oui, pourquoi ?  Les humains et les non-humains vivent-ils ensemble ou dans des pays/villages/quartiers séparés? Les non-humains ont-ils des talents particuliers (ex : les nains forgent de très bonnes armes) qu’ils peuvent monnayer auprès des humains et vice-versa ? Les non-humains sont-ils sensibles aux mêmes maladies/poisons/armes/conditions physiques (chaleur, froid…) que les humains ?

 

 

Vous pouvez reprendre toutes ces questions pour le pays où se passe votre intrigue.

 

 

 

 

 

Un cas particulier : vous écrivez un roman humoristique/satirique, comme le Disque-monde de Pratchett ou les Poison de Katarz d’Audrey Alwett. Dans ce cas, vous n’avez pas forcément besoin d’un univers cohérent, vous voulez un univers drôle, voire hénaurme. Certains aspect vont peut-être avoir besoin d’être exagérés ou pris à contrepied, genre une cité où le meurtre est récompensé ou un mage désespérément, incroyablement nul.

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0