Changement d'ère, changement d'air: et l'Imaginaire?

 

Pendant que nous avons tous la tête dans le guidon en pédalant dans ce brouillard qu’est la pandémie, nous ne pensons qu’à une chose : quand est-ce que tout va redevenir normal ? Ça dépend de ce que vous appelez « normal ». Moi, j’ai une bonne ou une mauvaise nouvelle : jamais. On reviendra à un autre « normal », mais pas à celui d'avant. Non seulement entre le réchauffement climatique et la future crise économique le monde autour de nous va changer, mais le regard que nous poserons dessus ne sera plus jamais le même.

 

Ce n’est pas à cause du Covid. Jusqu’ici, on a vu pire comme épidémie, mais elle a servi de révélateur et de catalyseur. Nos sociétés étaient si fragiles qu’il suffisait d’un rien pour les déséquilibrer. Les vieux modèles ne marchaient plus, mais on n’en avait pas d’autres. Même Hollywood, la machine à rêves de l’Occident était grippée et tournait en rond avec des remakes. Nous sommes en train de changer d’ère. On vit un roman en direct et en 3D, mais c’est loin d’être aussi amusant que dans un bouquin.

 

Et l’Imaginaire, dans tout ça ? Ben on peut parier qu’il va changer. Les sujets à la mode aujourd’hui ne le seront bientôt plus. Déjà, les vampires romantiques ont vu leur sex-appeal baisser depuis deux ans. Alors regardons les autres sous-genres. Aurez-vous encore envie de lire un roman sur une pandémie mondiale avec des zombies après ce que nous sommes en train de vivre ? Et le récit d’une catastrophe après avoir été confronté à un cyclone ?

 

En ces temps de crises économique menaçante où peu de gens pourront s’acheter un nouveau smartphone, vous croyez toujours que le futur sera ultratechnologique pour tous, comme dans les romans cyberpunk ?

 

Aurez-vous encore envie de lire de la dark fantasy bien noire ?

 

D’autres genres vont voir passer le vent du changement. Pourra-t-on lire et écrire les mêmes romances après l’affaire Weinstein ? Enfin, après tout ce qui s’y passe, les États-Unis feront-ils autant fantasmer les lecteurs ?

 

 

En conclusion, si vous avez un projet d’écriture que vous prévoyez de publier dans quelques années, demandez-vous sérieusement s’il sera encore dans l’air du temps. 

Écrire commentaire

Commentaires: 0